Après un trail à Hautacam le 1er juin, 58km avec 4800m D+ où je pars relativement bien, pendant 25km je suis dans les 10 premiers, mais doucement le physique me quitte, pas le mental, c'est déjà ça! mais la déchéance est là, un jour sans je pense... finalement je fini loin, loin des premiers en 18ème place, 9h48 à 2h02 du 1er....aie!!! Vas falloir se remettre en question.

 

Quelques 15j après, me revoilà sur le terrain du combat, le trail "Aneto Campan Trail", alors que certains le font en équipe de 3, je décide de le faire seul; et oui le Grand Raid c'est pour bientôt, donc le programme est le suivant:50km 3300 D+

 

 

Pas de pression, le but étant l'entraînement, et la performance si possible, mieux le passer que Hautacam.

Certains des 1000 pattes le font en indiv., et beaucoup d'autre en équipe, mon but avoué étant d'arriver devant tous. Je pars bien, dans le tempo, 6ème, je m'accroche, j'avale les kilomètres et les montées sans aucun problème, ouf! Je suis vraiment facile, de bonne augure. J'arrive au 16ème (premier relais déjà 1600m D+), nickel, frais, je me tire la bourre avec un autre indiv., on enchaîne sur une nouvelle montée, tout vas bien et d'un coup vers le 20ème kilo, plus rien, d'un coup... le Larzac comme je dis souvent. Les adversaires vont tous me doubler, enfin me déposer, uns à uns, aie! Je m'arrête, je mange, je repars, Jul' , Mazzu, Philippe, tous vont me déposer...le calvaire! Finalement, je fini au courage, loin, loin très loin, je dirai même trop loin...je fini à 2h du premier en 39ème place....8h21. 

Fini tout ça, je me reprend en main, maintenant, c'est 2 entraînement par jour de course plus piscine le midi, et ça jusqu'au GRP! 

 

Que ça fait du bien, ces 3 entraînements quotidien me donne une pêche de ouf. Je me pointe sur le trail des Serres à Beauville dans le 47, au programme 32km +1000mD, je retrouve Greg, un gars du team Lafuma avec qui j'avais couru au trail des moulins l'année dernière. Apparemment, le niveau est bon; on verra.

Petit tour dans le village, puis c'est le départ, je me place, 5ème, 4ème, 3ème... devant ça envois dur, les mecs me mettent une pilule dans chaque montée, mais je suis plus technique qu'eux et je les reprends en descentes. Tout ce passe bien, les jambes sont là, cool. Je suis très content, je passe le premier ravito, loin devant Greg, juste derrière le premier, une descente se présente devant moi, j'envoie à bloc, quand arrive un passage avec de gros cailloux, je ralentis, je fais gaffe, ça passe, puis vient une portion en herbe rase, j'envoie dur et là, une pierre impossible à voir, la cheville fait clac-clac.... une douleur de malade, je m'arrête, elle a triplé de volume; je me mets à 4 pattes pour contenir la douleur du moment.  Je cherche deux branches, elles me serviront de béquilles! Greg' s'arrête, il me dit allez je t'aide.... non Greg' fonce, tu es bien placé, je vais me débrouiller; vraiment super type!! 

Je me bats pour remonter ces 300m, peut être 400, je serre les dents, plusieurs coureurs se proposent de me remonter, mais je ne peux pas leur faire perdrent leurs classements, leurs courses, pour moi. Arrivé à quelques mètres du ravito où il y avait les secours, je les vois justement débarquer; un coureur les a appelés; MERCI! Les 2 secouristes me prennent en charge; le gars de la protection civile me demande les circonstances de l'accident, puis me mets la jambe dans une gouttière, puis me pose la question, douleur de 0 à 4? Ben.. 1 j'ai pas mal. Le mec me dit ce n'est rien, une entorse, dans 15j c'est fini :) cool. Ils appellent une ambulance, au bout de quelques minutes, elle arrive, direction l'hôpital d'Agen, ... Arrivé aux urgences, après une heure de prise en charge, le médecin vient me voir avec les radios; le verdict tombe; arrachement osseux, malléole externe, et mince././// plâtre; 45j!!! Et bien je choperai le mec de la sécurité civile je le tue! ^^ L'infirmière demande, douleur de 0 à 10, .... Je ne vais quand même pas répondre 0! Alors 2/ Elle me dit, vous êtes sûr, avec ce que vous avez?! Après quelques longues minutes, le plâtre est posé, l'infirmière me fait la première piqûre contre la phlébithe, après ça sera à moi de me les faire... c'est pas gagné! 

Ils me laissent sortir de l'hosto, sans rien me donner, ni béquilles, ni fauteuil roulant, je sors à cloche-pied, énorme!!! 

Enfin bref, après 25j de plâtre, on me l'enlève... avec plus de 20j d'avance, ce qui n'est pas sans me faire peur. Maintenant, 4 semaines de rééduc.

Mais bon, ça progresse bien, c'est déjà ça!!! 

Le GRP, c'est cuit, les 6h fortement compromises, du moins mon objectif qui était de battre mon record, et de refaire comme en 2013, la meilleure performance française de l'année et 33ème perf mondiale sur la distance...